Tribune Tendance
En cours de lecture
88 % des télétravailleurs québécois feignent leur activité au travail : Voici comment
Tribune Tendance
Tribune Tendance

88 % des télétravailleurs québécois feignent leur activité au travail : Voici comment

Sarah Saint-Pierre
pexels olly 3784428 88 % des télétravailleurs québécois feignent leur activité au travail : Voici comment

Que les employés soient au bureau, en télétravail ou en mode hybride, ils ressentent le besoin de prouver leur productivité. Une grande majorité des employés de bureau (79 %) et des travailleurs à distance (88 %) déclarent devoir prouver qu’ils sont actifs et productifs.

Les employés utilisent diverses stratégies pour montrer qu’ils travaillent :

À distance :

  • Laisser les applications de messagerie ouvertes pour afficher un statut “actif”.
  • Participer aux conversations sociales sur les applications de messagerie professionnelles.
  • Faire des recherches sur internet sur des sujets pertinents au cas où un supérieur surveillerait son activité en ligne.
  • Programmer des courriels pour le lendemain matin.
  • Utiliser des vidéos YouTube pour tromper le moniteur d’activité de l’ordinateur.
  • Installer Teams ou Slack sur son téléphone pour répondre rapidement aux messages.

Au bureau :

  • Se déplacer dans le bureau pour être vus par leurs collègues.
  • Planifier des réunions avec d’autres collègues présents.
  • Arriver plus tôt ou partir plus tard que leur manager.
  • Prendre un air sérieux en regardant l’écran, peu importe l’activité.
  • Taper n’importe quoi sur le clavier.
  • Faire disparaître les onglets non liés au travail quand un supérieur passe.
  • Avoir deux écrans, dont un visible avec les fenêtres professionnelles.
  • Faire le tour du bureau pour proposer d’aller faire des cafés.

L’Effet “Statut Vert”

Parmi les travailleurs à distance, un phénomène appelé “effet statut vert” a émergé. Il s’agit de laisser les applications de messagerie ouvertes en permanence pour afficher un statut “actif”, même sans travailler réellement. Environ 64 % des travailleurs à distance avouent maintenir cette présence en ligne constante.

Cette pratique découle de la nécessité de prouver leur productivité et leur dévouement, car les environnements de travail à distance manquent souvent de mesures de performance tangibles. Au bureau, les travailleurs adoptent une version similaire en socialisant activement et en se déplaçant pour être vus.

La Pression d’Être “Vu” au Travail

Les politiques de retour au bureau ont intensifié cette pression pour les employés d’être visibles. Environ 42 % des employés estiment qu’ils se présentent au travail uniquement pour être vus par leurs supérieurs. De plus, 28 % des travailleurs à distance ou en mode hybride font un effort conscient pour démontrer leur présence en ligne suite aux politiques de retour au bureau.

Pourquoi Faire Semblant ?

Les employés disent utiliser ces stratagèmes pour éviter d’être pris en flagrant délit de ne pas travailler. Pour certains, il s’agit d’une stratégie pour éviter qu’on leur assigne plus de travail. “La réalité, c’est que je fais huit heures de travail en quatre. Quand tu travailles vite, tu apprends à faire semblant de travailler sinon tu vas te faire pousser au burnout”, confie un employé anonyme.

Un Pari Risqué

Le professeur Victor Haines de l’Université de Montréal avertit que faire semblant de travailler peut être considéré comme du “vol de temps” par un employeur. “Pour les salariés, les employeurs s’attendent à une relation d’emploi qui se calcule en heures travaillées. Un employé qui ne respecte pas le contrat de travail s’expose à des mesures disciplinaires.”

Une Communication Honnête comme Solution

Plutôt que de faire semblant, Haines recommande aux employés de parler honnêtement à leur superviseur s’ils n’ont plus rien à faire. “Ça construit la confiance avec son gestionnaire. On peut être proactif et proposer d’aider des collègues ou dire qu’on veut relever de nouveaux défis. C’est bénéfique pour son développement de carrière et c’est plus productif.”

Pour naviguer efficacement entre les politiques de retour au bureau et de travail à distance, il est crucial d’avoir des attentes claires et une communication ouverte. En écoutant les retours des employés et en adaptant les environnements de travail, les entreprises peuvent créer un environnement où productivité et satisfaction se renforcent mutuellement.

Source: Le devoir et BambooHR

Défiler vers le haut