Tribune Tendance
En cours de lecture
Bonne ou Mauvais Idée ? Ce restaurant au Québec fait le point après avoir éliminé les pourboires
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Bonne ou Mauvais Idée ? Ce restaurant au Québec fait le point après avoir éliminé les pourboires

Sarah Saint-Pierre
342054238 1308973389684530 3307767086516682124 n Bonne ou Mauvais Idée ? Ce restaurant au Québec fait le point après avoir éliminé les pourboires

Le Restaurant Alentours Abolit les Pourboires pour Plus de Stabilité Salariale

Depuis peu, le restaurant Alentours dans le quartier Saint-Sauveur de Québec a pris une décision audacieuse : abolir les pourboires. Cette initiative, dirigée par le chef et propriétaire Tim Moroney, vise à offrir à ses employés une stabilité salariale accrue, en cohérence avec les valeurs de l’établissement.

Une Réforme Progressiste pour la Stabilité des Salaires

En supprimant les pourboires, Alentours permet à ses employés de bénéficier d’un salaire fixe tout au long de l’année. Moroney explique que, auparavant, entre 45% et 50% des revenus des employés provenaient des pourboires. Avec le nouveau système, les salaires sont désormais constants, indépendamment de l’affluence des clients.

“C’est le meilleur choix pour nous, avec ce qu’on veut promouvoir comme valeurs d’entreprise et ce qu’on veut amener à l’industrie,” déclare Tim Moroney.

Ajustement des Prix pour Compenser la Suppression des Pourboires

Pour compenser la perte des pourboires, les prix des menus ont été ajustés avec une augmentation initiale de 10%, d’autres ajustements étant prévus. En moyenne, les pourboires s’élevaient à environ 18%, ce qui guide les ajustements tarifaires.

“L’idée, c’est d’entamer graduellement la conversation avec la clientèle,” précise Moroney, soulignant l’importance de la transparence dans cette transition.

Un Accueil Positif de la Part des Employés et des Clients

Ce changement a été bien accueilli tant par le personnel que par les clients. Tim Moroney a consulté plusieurs restaurateurs ayant adopté des approches similaires, notamment à Montréal, avant de mettre en œuvre cette réforme. Les clients, en particulier, apprécient la simplicité de ne pas avoir à calculer de pourboire en fin de repas.

“On est heureux de pouvoir enlever aux invités la responsabilité de calculer un pourboire s’ajoutant à la facture en fin de repas. On les sent plus à l’aise et détendus,” explique Moroney.

Conséquences Financières et Fiscales

Cependant, cette réforme entraîne des conséquences financières pour le propriétaire. En renonçant aux pourboires, Moroney perd l’accès à un crédit d’impôt provincial qui couvre jusqu’à 75% des charges liées aux pourboires. Cela représente une perte significative, mais il préfère la stabilité salariale de ses employés à cet avantage fiscal.

“Comme restaurateur propriétaire, je préfère la stabilité financière chez mes employés que le crédit d’impôt qu’on a à la fin de l’année,” admet Moroney.

Une Approche Écoresponsable et Locale

Alentours se distingue également par son engagement envers une cuisine écoresponsable et locale. Le menu est composé exclusivement de produits provenant d’un rayon de 150 km autour de Québec, sauf quelques exceptions. Les vins et cidres proviennent de vignobles situés dans un rayon de 250 km.

“Pourquoi utiliser de la vanille lorsque nous avons le mélilot, dont les délicates fleurs ont un parfum semblable ? Pourquoi le poivre noir alors que nous avons le poivre des Dunes ?” interroge Moroney, illustrant son engagement envers les produits locaux.

Le restaurant met aussi en avant des pratiques de développement durable, telles que la gestion responsable des déchets et une approche éthique en ressources humaines.

Un Pari Audacieux mais Inspirant

Le concept sans pourboire est encore rare à Québec, mais il pourrait inspirer d’autres établissements à envisager des modèles similaires. Tim Moroney espère que cette initiative contribuera à une réflexion plus large sur les conditions de travail dans l’industrie de la restauration.

Le Restaurant Alentours, situé au 715 rue Saint-Bernard, continue d’attirer des clients avec sa cuisine locale et écoresponsable, tout en offrant à ses employés une sécurité salariale inédite dans le secteur.

Source: Journal de Montréal, montsaintsauveur, La Presse et page de Restaurant Alentours

Défiler vers le haut