Tribune Tendance
En cours de lecture
C’est confirmé! Les Costco du Québec Ne Suivront Pas ces Changements Prévus aux États-Unis.
Tribune Tendance
Tribune Tendance

C’est confirmé! Les Costco du Québec Ne Suivront Pas ces Changements Prévus aux États-Unis.

Hanane Kabbab
Capture decran 2024 06 12 062342 C'est confirmé! Les Costco du Québec Ne Suivront Pas ces Changements Prévus aux États-Unis.

Costco Canada Maintiendra la Vente de Livres au Québec Malgré les Changements aux États-Unis

 

Dans un revirement de situation surprenant pour les abonnés de Costco, le géant de la vente au détail a annoncé qu’il continuera de vendre des livres toute l’année au Québec, même si cette pratique prendra fin dans ses magasins aux États-Unis. Selon les informations rapportées par le Journal de Québec, bien que l’espace alloué aux livres dans les entrepôts diminue progressivement, la catégorie reste viable pour l’entreprise au Canada.

 

 

Pietro Nenci, vice-président principal aux achats chez Costco Canada, a clarifié la position de l’entreprise lors d’une récente entrevue : “Pour l’instant, nous n’avons aucun plan pour le Canada d’aller dans cette direction-là. C’est une catégorie qui est viable pour nous. C’est sûr que ça n’a plus l’ampleur du passé, mais c’est encore quelque chose qui est viable pour le moyen long terme.”

 

 

Cette nouvelle intervient alors que des inquiétudes grandissaient parmi les éditeurs québécois, qui redoutaient une perte significative de ventes si Costco cessait de proposer des livres. Trois éditeurs ont exprimé la semaine dernière que la suppression des livres pourrait entraîner une diminution moyenne de 10 % de leurs ventes.

 

 

Nenci reconnaît que l’espace dédié aux livres a été réduit, mais assure que tant que les ventes justifieront leur présence, les livres resteront une partie intégrante de l’offre de Costco. Il a même laissé entendre que l’espace pourrait être agrandi si la demande augmentait.

 

 

Cette décision de maintenir la vente de livres au Québec est bien accueillie dans le monde de l’édition, apportant un souffle de soulagement dans un secteur déjà sous pression. La situation reste toutefois à surveiller, car comme l’a suggéré Nenci, “on ne peut jamais dire que ça ne changera pas.”

 

 

L’annonce de Costco Canada est donc perçue comme une victoire pour les lecteurs et les éditeurs québécois, confirmant l’importance du marché francophone et anglophone du livre dans la région.

 

 

Source : journaldequebec

Défiler vers le haut