Tribune Tendance
En cours de lecture
Combien de fois est-il vraiment conseillé de manger de la viande par semaine ?
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Combien de fois est-il vraiment conseillé de manger de la viande par semaine ?

Sarah Saint-Pierre
Design sans titre 20

La consommation de viande fait souvent l’objet de débats parmi les nutritionnistes, les défenseurs de l’environnement et les amateurs de cuisine. Une question fréquente concerne la fréquence à laquelle il est conseillé de consommer de la viande. La réponse varie selon plusieurs facteurs, notamment les besoins nutritionnels individuels, les considérations environnementales et les recommandations de santé publique. Découvrez la réponse ainsi que des conseils et alternatives pour réduire sa consommation de viandes si vous dépassez le seuil.

Recommandations générales

Selon les directives alimentaires de nombreux pays, y compris celles de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il est généralement conseillé de consommer de la viande avec modération. Pour un adulte moyen, cela se traduit par environ 2 à 3 portions de viandes rouges ou transformées par semaine, une portion équivalant à peu près à la taille d’un jeu de cartes (environ 100 à 125 grammes).Ces directives sont appuyées par des recherches indiquant que ces viandes peuvent augmenter le risque de maladies cardiovasculaires et certains cancers, comme le cancer colorectal.

Pourquoi limiter la consommation de viande?

  1. Santé cardiaque : Des études ont montré que la consommation excessive de viandes rouges et transformées est liée à une augmentation du risque de maladies cardiovasculaires. La viande rouge est riche en graisses saturées, qui peuvent contribuer à l’augmentation du cholestérol LDL, souvent appelé le “mauvais” cholestérol.
  2. Risque de cancer : L’OMS a classé la viande transformée (comme le bacon et les saucisses) comme cancérigène pour l’homme, et la viande rouge comme probablement cancérigène. Les recherches indiquent un lien entre la consommation de ces viandes et un risque accru de certains types de cancer, notamment le cancer colorectal.
  3. Impact environnemental : La production de viande est également l’une des principales sources d’émissions de gaz à effet de serre, de déforestation et de consommation d’eau. Réduire la consommation de viande peut contribuer à atténuer l’impact environnemental.

Alternatives et équilibre

Pour ceux qui choisissent de limiter leur consommation de viande, il existe de nombreuses alternatives saines :

  • Viandes maigres : Privilégier les viandes maigres comme la volaille ou le lapin peut être une bonne alternative pour réduire l’apport en graisses saturées.
  • Poissons et fruits de mer : Riches en acides gras oméga-3 et en protéines, ils sont une excellente alternative à la viande rouge. Il est conseillé de consommer du poisson 2 à 3 fois par semaine.
  • Protéines végétales : Les légumineuses (comme les lentilles, les pois chiches), les noix et les graines sont d’excellentes sources de protéines et peuvent remplacer la viande dans de nombreux plats.

Exemples de régimes alimentaires

  • Régime méditerranéen : Ce régime met l’accent sur les fruits, les légumes, les grains entiers, les noix, les graines, les huiles d’olive, et inclut des poissons et des volailles en quantités modérées. La viande rouge est consommée occasionnellement.
  • Régime flexitarien : Ce régime est centré sur les aliments végétaux tout en permettant une consommation occasionnelle de viande et d’autres produits animaux.

Conseils pratiques

Pour ceux qui souhaitent réduire leur consommation de viande tout en maintenant une alimentation équilibrée :

  • Intégrez des “jours sans viande” dans votre semaine.
  • Explorez des recettes qui mettent en vedette les protéines végétales.
  • Lorsque vous mangez de la viande, choisissez des portions contrôlées et optez pour des méthodes de cuisson saines comme le gril ou la cuisson à la vapeur.

La clé d’une alimentation saine et équilibrée réside dans la modération et la diversité. En limitant la viande rouge, en incluant régulièrement des viandes blanches et des poissons, et en explorant les richesses des protéines végétales, vous pouvez profiter des avantages nutritionnels tout en tenant compte de votre santé et de l’environnement. Adopter un régime diversifié peut également aider à maintenir un poids santé et à réduire le risque de maladies chroniques.

Défiler vers le haut