Tribune Tendance
En cours de lecture
Comment rendre une maison moins énergivore ?
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Comment rendre une maison moins énergivore ?

Comment rendre une maison moins énergivore : optimiser son empreinte énergétique en 5 étapes

Selon l’Ademe, l’habitat représente 26% de l’émission de CO2 et 45% de la consommation énergétique finale en France1 (voir plus bas, pour le Canada et la Belgique). Face à ce constat, comment réduire l’impact énergétique de nos maisons tout en allégeant nos factures? Voici une démarche en cinq étapes clés.

Étape 1 : Faites un bilan énergétique de votre maison

Avant toute chose, il est crucial de connaître l’état énergétique actuel de votre maison. Faire appel à un professionnel pour un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est un bon point de départ. Cela vous permettra de cibler précisément les éventuelles déperditions d’énergie et ainsi de prioriser vos actions.

Étape 2 : Isolation

Il est prouvé qu’une bonne isolation est la première étape vers une maison moins énergivore. L’isolation des murs, du toit, des fenêtres et des planchers peut réduire de manière significative les pertes de chaleur. Des matériaux d’isolation écologiques tels que la ouate de cellulose, la laine de bois ou encore le chanvre sont des alternatives efficaces et respectueuses de l’environnement.

Étape 3 : Optez pour des appareils économes en énergie

Les appareils électroménagers et les systèmes de chauffage et de climatisation peuvent représenter une part importante de la consommation énergétique d’une maison. L’achat d’appareils de classe énergétique A+++ peut permettre de faire des économies significatives à long terme.

Étape 4 : Adoptez des comportements éco-responsables

La manière dont vous utilisez votre maison a également un impact sur sa consommation énergétique. Éteignez les appareils électriques lorsque vous ne les utilisez pas, réduisez votre consommation d’eau, utilisez des ampoules basse consommation. Ce sont des habitudes simples à prendre, mais qui peuvent avoir un grand impact.

Étape 5 : Plantation d’arbres et utilisation du jardin

Les arbres et les plantes peuvent aider à réguler la température de votre maison, en fournissant de l’ombre en été et en bloquant le vent en hiver. De plus, un jardin bien entretenu peut aussi être un excellent moyen de produire certains de vos propres aliments. Des espèces potagères comme les tomates, les courgettes ou les herbes aromatiques sont faciles à cultiver et réduisent votre empreinte carbone2.

Voir aussi

Voici neuf autres conseils pour réduire encore plus votre consommation d’énergie à la maison :

  1. Utilisez des prises programmables : Elles sont pratiques pour éteindre automatiquement les appareils qui consomment de l’énergie en mode veille.
  2. Installez des panneaux solaires : Si cela est possible pour vous, l’installation de panneaux solaires peut vous aider à générer votre propre électricité et à diminuer votre dépendance aux fournisseurs d’énergie.
  3. Met en place un système de récupération d’eau de pluie : L’eau de pluie peut être utilisée pour arroser le jardin, laver la voiture ou alimenter les toilettes. C’est un excellent moyen d’économiser l’eau potable.
  4. Ventilez votre maison : Une bonne ventilation permet d’éviter l’accumulation d’humidité et améliore la qualité de l’air intérieur, ce qui peut réduire la nécessité de chauffer ou de climatiser.
  5. Installez un thermostat intelligent : Il peut apprendre vos habitudes et ajuster le chauffage et la climatisation de manière à optimiser la consommation d’énergie.
  6. Privilégiez le local et le saisonnier pour votre alimentation: l’achat de produits locaux et de saison réduit l’empreinte carbone liée au transport des produits alimentaires. De plus, cela soutient l’économie locale.
  7. Utiliser de la peinture réfléchissante: C’est une astuce simple mais efficace. En utilisant une peinture claire et réfléchissante sur vos murs et plafonds, vous pouvez aider à réfléchir la lumière naturelle et minimiser le besoin d’éclairage artificiel.
  8. Opter pour des rideaux thermiques: Ces rideaux ont une doublure spéciale qui aide à garder la chaleur à l’intérieur pendant l’hiver et à l’extérieur pendant l’été. Cela peut contribuer à réduire vos besoins en chauffage et en climatisation.
  9. Adopter une cuisson efficace: Utilisez des casseroles de la bonne taille pour vos plaques de cuisson, mettez les couvercles pendant la cuisson pour réduire le temps de cuisson et éteignez vos plaques quelques minutes avant la fin de la cuisson pour utiliser la chaleur résiduelle. Ces petites astuces de cuisine peuvent vous aider à économiser une quantité significative d’énergie à long terme.

Alors, prêt à faire le pas pour une maison moins énergivore ? Chaque petit geste compte et c’est l’addition de tous ces petits gestes qui fera la différence. Partagez cet article pour sensibiliser vos proches à l’importance de réduire notre consommation énergétique !

Sources :

1: Chiffres clés du bâtiment, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), 2020
2: Le guide du jardinage biologique, Jean-Paul Thorez, Terre vivante (2016)
————————-
La consommation d’énergie et les émissions de CO2 varient d’un pays à l’autre en raison de nombreux facteurs, notamment les sources d’énergie utilisées, le climat et les politiques énergétiques en place. Voici ce que j’ai trouvé concernant le Canada et la Belgique :

Canada (Québec)

Selon l’Office national de l’énergie du Canada, la consommation d’énergie résidentielle représentait environ 17% de la consommation totale d’énergie au Canada en 20161. En ce qui concerne les émissions de CO2, l’habitat représentait environ 6% des émissions totales de gaz à effet de serre en 20182. Toutefois, il est à noter que le Québec est l’une des provinces les plus vertes du Canada en termes de production d’énergie, grâce à son importante production d’hydroélectricité.

Belgique

D’après les données de l’Agence fédérale pour le développement durable, le secteur résidentiel est responsable d’environ 18% des émissions totales de gaz à effet de serre en Belgique en 20173. Par ailleurs, selon Eurostat, environ 25% de l’énergie finale consommée en Belgique en 2018 était destinée à l’usage résidentiel4.

Malgré les différences de chiffres, l’objectif reste le même pour tous les pays : réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Les conseils donnés dans l’article sont donc tout aussi pertinents pour les habitants du Canada (y compris le Québec) et de la Belgique.

1: Office national de l’énergie du Canada. (2018). Bilan énergétique du Canada 2018.
2: Gouvernement du Canada. (2020). Inventaire national des rejets de polluants.
3: Agence fédérale pour le développement durable (Belgique). (2019). Tableau de bord de l’environnement.
4: Eurostat. (2020). Consommation d’énergie finale par secteur.
Défiler vers le haut