Tribune Tendance
En cours de lecture
Controverse au NPD : Les vacances québécoises d’une députée payées par les citoyens
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Controverse au NPD : Les vacances québécoises d’une députée payées par les citoyens

Sophie Demers
Capture decran le 2024 06 15 a 11.32.36 e1718465606909 Controverse au NPD : Les vacances québécoises d'une députée payées par les citoyens

Un reportage de Radio-Canada a découvert que Niki Ashton, députée fédérale du Nouveau Parti démocratique, a imputé à la Chambre des communes des frais de plus de 17 000 $ pour un voyage au Québec.

Pour rencontrer des ‘parties prenantes’, la députée fédérale du Nouveau Parti démocratique, Niki Ashton, explique avoir voyagé au Québec pendant les vacances de Noël 2022 avec sa famille. Radio-Canada rapporte que le 21 décembre 2022, cinq jours après l’annonce de la pause des Fêtes par la Chambre des Communes, la députée représentant la circonscription de Churchill–Keewatinook Aski a pris un avion de Thompson, Manitoba, à Ottawa.

La députée Niki Ashton, accompagnée de son époux Bruce Moncur, ancien candidat à l’investiture du NPD, et de leurs deux enfants, s’est rendue au Québec le jour de Noël. Les documents de la Chambre des communes révèlent que le coût du voyage s’est élevé à 17 641,12 $ pour les contribuables, incluant 13 619,90 $ pour les billets d’avion et autres moyens de transport, 2 508,39 $ pour l’hébergement, et 1 512,83 $ pour les repas et autres dépenses accessoires.

Le règlement de la Chambre des Communes exige que chaque déplacement serve un objectif précis lié aux fonctions parlementaires du député. Or, ces fonctions ne doivent pas inclure les activités relatives aux intérêts privés du député ou de sa famille proche

Des photos publiées sur les réseaux sociaux montrent que la députée Niki Ashton et sa famille ont visité le Village Vacances Valcartier, situé à l’extérieur du centre-ville. En défense de la députée, un porte-parole du NPD a précisé qu’elle s’était rendue au Québec pour « discuter des priorités linguistiques » et qu’elle avait également « rencontré un représentant syndical » durant son séjour.

Franco Terrazzano, directeur national de la Fédération canadienne des contribuables, a exprimé son scepticisme : « Si Mme Ashton ne veut pas que les Canadiens pensent qu’elle a utilisé les fonds publics pour des vacances au Québec pendant les Fêtes, elle doit fournir une explication claire sur la valeur réelle que ce voyage a apportée aux contribuables, si valeur il y a. »

M. Terrazzano soutient que les actions de la députée risquent d’augmenter la frustration parmi les ‘Canadiens ordinaires’ qui font face à une hausse du coût de la vie. Il a ajouté que, en tant que directeur national de la Fédération canadienne des contribuables — une organisation qui prône la réduction des taxes et un gouvernement plus responsable — il espère voir une surveillance accrue sur les dépenses de déplacement des députés.

Source: Mon Fric – Radio Canada

Défiler vers le haut