Tribune Tendance
En cours de lecture
Détection précoce de l’AVC : quels sont les signes avant-coureurs?
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Détection précoce de l’AVC : quels sont les signes avant-coureurs?

Sophie Demers
avccc

Pour maintenir sa santé au quotidien, il est crucial de posséder les connaissances nécessaires pour prévenir les risques pouvant affecter notre bien-être. Il est donc bénéfique de s’informer sur les maladies et leurs symptômes à travers la littérature disponible. Un exemple pertinent est l’accident vasculaire cérébral (AVC), une maladie potentiellement mortelle qui peut aussi causer des dommages physiques permanents. Comprendre et reconnaître les signes précurseurs d’un AVC est essentiel pour permettre un diagnostic et un traitement précoces.

Détecter une maladie potentielle peut s’avérer complexe. Heureusement, de nombreuses ressources offrent des réponses aux questions préoccupantes concernant notre santé. L’accident vasculaire cérébral (AVC) est particulièrement alarmant en raison de sa capacité à entraîner des conséquences fatales. Il est donc crucial de connaître les signes précurseurs de cette maladie pour pouvoir réagir à temps. Voici les indicateurs qui signalent l’approche d’un AVC.

Qu’est-ce qu’un accident vasculaire cérébral (AVC) ?

Un AVC survient lorsqu’il y a une interruption soudaine de l’apport sanguin au cerveau, entraînant une urgence médicale qui nécessite une intervention immédiate. Cet événement grave peut causer une privation d’oxygène dans les zones cérébrales affectées. Bien qu’un AVC ne conduise pas toujours à une mort instantanée, il peut entraîner des séquelles physiques sérieuses et des impacts psychologiques profonds. C’est la principale cause de handicap chez les adultes. Plus de 80% de ces cas sont des AVC ischémiques, causés par l’obstruction d’une artère du cerveau par un caillot sanguin. Il existe également les AVC hémorragiques, résultant de la rupture d’une artère, qui sont mortels dans un cas sur deux. Les causes peuvent inclure des malformations congénitales, des antécédents familiaux, certaines maladies et infections comme le diabète, l’hypertension, ou le cholestérol élevé, et le tabagisme joue également un rôle dans leur survenue. La reconnaissance rapide des signes précurseurs est cruciale pour prévenir les dommages. L’AVC est aussi la deuxième cause principale de démence, juste après la maladie d’Alzheimer.

ai generated 8407005 1280

Quels sont les signes avant-coureurs d’un AVC à surveiller ?

Il est essentiel de connaître et de pouvoir identifier rapidement les signes avant-coureurs d’un accident vasculaire cérébral pour intervenir efficacement. Voici les symptômes à surveiller qui peuvent indiquer l’imminence d’un AVC :

  • Faiblesse musculaire ou paralysie partielle ou totale, notamment au niveau des muscles du visage.
  • Troubles du langage, difficultés à parler ou à comprendre ce qui est dit.
  • Étourdissements, difficulté à coordonner les mouvements et perte d’équilibre.
  • Vertiges accompagnés de maux de tête intenses.
  • Diminution ou perte de la vision, partielle ou totale, d’un œil ou des deux.
  • Sensation de fourmillement ou engourdissement dans une partie ou plusieurs parties du corps.

Comment réagir en cas de risque d’AVC ?

Face à un accident vasculaire cérébral potentiellement fatal, il est crucial de connaître les gestes de premiers secours à appliquer si vous suspectez qu’une personne en est victime.

Pour évaluer rapidement la situation, vous pouvez effectuer le test FAST. Premièrement, demandez à la personne de sourire pour voir si son visage est asymétrique. Deuxièmement, demandez-lui de lever les deux bras pour vérifier si l’un des bras tombe ou est difficile à lever. Troisièmement, écoutez-la prononcer une phrase simple et claire pour détecter d’éventuelles difficultés de parole ou de confusion. Si vous observez un de ces signes, il est impératif d’appeler immédiatement les urgences médicales pour une prise en charge rapide.

Comment prévenir un AVC ?

Pour réduire le risque d’accident vasculaire cérébral, adopter des mesures préventives et maintenir des habitudes de vie saines est crucial. Voici quelques recommandations essentielles :

  • Évitez de fumer, car le tabac augmente significativement les risques d’AVC.
  • Limitez la consommation d’alcool.
  • Gérez efficacement le stress quotidien.
  • Maintenez un poids santé.
  • Adoptez une alimentation équilibrée, faible en gras saturés et riche en nutriments.
  • Pratiquez régulièrement une activité physique adaptée à votre condition.
  • Évaluez et ajustez votre méthode contraceptive si nécessaire, particulièrement si vous êtes fumeur et utilisez certaines pilules contraceptives qui peuvent augmenter le risque d’AVC.
  • Consultez votre médecin régulièrement pour surveiller les signaux avant-coureurs d’un AVC, vérifier votre rythme cardiaque et votre tension artérielle.
  • Contrôlez votre taux de cholestérol.
  • Traitez toute maladie cardiaque ou diabète existant.
  • Si vous avez des antécédents d’AVC, discutez avec votre médecin des traitements anticoagulants pour prévenir les récidives.

Source: Santeplusmag

Défiler vers le haut