Tribune Tendance
En cours de lecture
Écrans à l’école : avantage ou distraction ? L’avis de la Dre Mélissa Généreux
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Écrans à l’école : avantage ou distraction ? L’avis de la Dre Mélissa Généreux

Patrick Lagacé a échangé avec la Dre Mélissa Généreux sur l’impact des technologies comme les iPad dans les écoles. La Dre Généreux s’interroge sur les avantages réels de ces outils pour les élèves, notamment concernant leur concentration et leur santé mentale.

Lors d’une visite dans une école très orientée vers la technologie, elle a noté que les professeurs avaient des difficultés à maintenir l’attention des élèves sur les cours au lieu de les laisser naviguer sur Internet. Selon elle, une dépendance excessive au virtuel peut nuire aux interactions directes entre enseignants et élèves.

D’après une vaste enquête conduite par la Dre Généreux, il apparaît que les jeunes passant beaucoup de temps sur les réseaux sociaux ont plus de risques de souffrir d’anxiété ou de dépression. Les résultats montrent que ceux qui y consacrent plus de quatre heures par jour sont deux fois plus susceptibles d’éprouver ces problèmes que ceux qui y passent moins de deux heures.

Elle fait également référence à un avertissement d’un haut responsable de la santé aux États-Unis concernant les effets négatifs du temps passé devant les écrans sur la santé mentale des jeunes.

L’étude intitulée “Synthèse des connaissances sur l’impact des écrans dans l’éducation” de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a relevé quatre points importants :

  1. L’usage d’appareils numériques à des fins personnelles en classe diminue l’apprentissage, car il distrait les élèves.
  2. Même un téléphone cellulaire éteint posé sur le bureau peut nuire à la capacité de mémorisation des élèves.
  3. La lecture sur écran peut réduire la compréhension du texte comparativement à la lecture sur papier.
  4. La prise de notes sur un appareil numérique n’offre aucun avantage en termes d’apprentissage par rapport à la prise de notes manuelle.

Ces découvertes suggèrent qu’il est peut-être temps de revoir l’usage de la technologie dans les salles de classe. Inspirée par les méthodes d’enseignement traditionnelles des pays scandinaves, la Dre Généreux souligne l’importance de questionner l’impact des écrans dans l’éducation et au sein des familles.

Voir aussi

 

Source: La Presse

Défiler vers le haut