Tribune Tendance
En cours de lecture
Édith Cochrane perd un rôle majeur : une nouvelle décevante
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Édith Cochrane perd un rôle majeur : une nouvelle décevante

Sophie Demers
edithco e1715360234499

Actrice, animatrice, metteure en scène et auteure, Édith Cochrane a conquis le public par son talent d’improvisatrice à la LNI dès 2002. Depuis, elle a brillé sur le petit écran dans des séries telles que Le sketch show, Les invincibles, Série noire, Complexe G et Web thérapie. Son humour a également animé les plateaux de Les Enfants de la télé pendant huit ans, de LOL : Qui rira le dernier ? et de l’animation du Gala Québec Cinéma pendant trois années.

Au cinéma, elle a joué dans des films comme Le ring, Le journal d’Aurélie Laflamme et Pee Wee. Plus récemment, elle a exploré le thème de l’autosuffisance dans la série documentaire C’est plus qu’un jardin. Actuellement, elle anime Les temps fous à Télé-Québec et joue dans Inspirez expirez, une série mêlant humour et horreur diffusée sur Crave. Édith met également en scène la pièce Bachelor, qui sera en tournée à l’hiver 2024.

La charmante et talentueuse Édith Cochrane, très appréciée des Québécois, s’est distinguée dans plusieurs grandes productions au fil des années. Récemment, elle a révélé avoir perdu un rôle significatif, attribué à une autre actrice renommée.

Édith Cochrane a eu une année bien remplie, jouant Carolanne dans la série « Inspirez Expirez » et Myriam dans « Des hommes, la nuit », tout en animant la nouvelle émission « Les temps fous ». Dans une série d’entretiens pour La Presse intitulée « Et si… Les rôles qu’ils n’ont pas eus », elle a confié avoir été très proche de décrocher le rôle principal dans la comédie « Les hauts et les bas de Sophie Paquin ». Il est désormais confirmé que le rôle a été attribué à Suzanne Clément, une autre actrice talentueuse, qui l’a interprété pendant quatre saisons.

edithcoc

Aujourd’hui, Édith Cochrane aborde ce tournant de sa carrière avec sérénité, sans ressentiment ni regret. Elle est convaincue que ce rôle aurait pu changer sa trajectoire professionnelle. Ce qui lui pèse le plus, c’est d’être passée si près de l’obtenir, ayant été convoquée à trois auditions, se rapprochant à chaque fois un peu plus du rôle.

C’est le premier gros refus que j’ai essuyé. C’est aussi la première fois que j’ai pensé : ‟Oh boy… OK… Ce n’est pas facile.” C’était une grosse déception. Les jours après, ça revenait par vagues. Je m’étais projetée. Je m’étais imaginée en tournage… Ce n’était pas vraiment une question de notoriété ou d’argent ; j’étais déçue pour l’expérience de travail. – Édith Cochrane

Aujourd’hui, Édith Cochrane en parle avec humour. Malgré cette opportunité manquée, elle jouit d’une carrière exceptionnelle. Comme le souligne Marc-André Lemieux dans son article pour La Presse : Édith Cochrane semble avoir le bonheur facile depuis toujours. Cette faculté innée à poser un regard doux et positif sur (presque) tout l’aide à traverser certaines épreuves sans trop de peine, y compris une audition qui n’aboutit pas.

 

Source: La Presse

 

Défiler vers le haut