Tribune Tendance
En cours de lecture
Elle tente de vider le compte de son oncle, accompagné en fauteuil roulant, mais un détail troublant alerte la banque.
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Elle tente de vider le compte de son oncle, accompagné en fauteuil roulant, mais un détail troublant alerte la banque.

Hanane Kabbab
1324948534661fd4a30c513 1 e1713451531630

Un acte d’escroquerie extrêmement troublant a récemment secoué le Brésil, impliquant une femme accusée d’avoir tenté de dérober de l’argent de son oncle défunt en le transportant à une banque dans un fauteuil roulant.

 

L’incident s’est déroulé dans une succursale de la Banque Itaú. La femme, identifiée par la presse locale comme Érika de Souza Vieira Nunes, avait amené le corps sans vie de son oncle, assis dans un fauteuil roulant, pour retirer 17 000 reais (environ 3 000 euros) de son compte bancaire. La supercherie a rapidement été découverte par les employés de la banque qui ont été alertés par l’aspect inhabituel du “client”.

 

Selon les rapports, Érika a été filmée par des caméras de sécurité alors qu’elle ajustait fréquemment la tête du corps pour empêcher celle-ci de tomber, dans une tentative désespérée de maintenir l’illusion que son oncle était encore en vie. Face à l’inactivité et à l’absence de réaction du vieil homme, les employés ont rapidement contacté les autorités.

 

La police et les services médicaux, une fois arrivés sur place, ont confirmé que l’homme, âgé de 68 ans, était décédé. Son corps a été envoyé à l’institut médico-légal pour une autopsie afin de déterminer les causes précises de son décès.

 

Interrogée, Érika Nunes a prétendu être la nièce du défunt et a affirmé qu’elle prenait soin de lui, bien qu’il fût déjà décédé. Elle est actuellement sous enquête pour fraude, recel de cadavre et tentative de détournement de fonds. Les autorités tentent de démêler ses réelles intentions et de comprendre les circonstances exactes qui l’ont menée à commettre cet acte choquant.

 

Cet incident a suscité une vive émotion au Brésil, mettant en lumière des questions de sécurité et de protocoles bancaires, ainsi que les limites morales auxquelles certaines personnes peuvent se heurter par désespoir ou cupidité.

Source :  Demotivateur

 

Défiler vers le haut