Tribune Tendance
En cours de lecture
Guillaume Lemay-Thivierge aurait-il intentionnellement saboté sa carrière? Un expert en doute
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Guillaume Lemay-Thivierge aurait-il intentionnellement saboté sa carrière? Un expert en doute

 

Récemment, une interrogation troublante a secoué les médias québécois : Guillaume Lemay-Thivierge aurait-il délibérément miné sa propre carrière? Cette question, soulevée par l’Agence QMI, a suscité des débats animés dans le milieu médiatique.

Guillaume Lemay-Thivierge voulait-il saboter sa carrière?

Selon Bernard Motulsky, un professeur éminent au Département de communication sociale et publique de l’UQAM, l’ancien animateur de Chanteurs masqués aurait peut-être orchestré sa propre controverse dans le but de nuire à sa réputation professionnelle.

 

Dans une déclaration percutante, Motulsky a évoqué des parallèles avec l’histoire politique québécoise, citant le cas de Claude Charron, ancien ministre pris dans une affaire de vol. Cette affaire avait entraîné la fin de sa carrière publique avant qu’il ne parvienne à une rédemption après des années d’absence médiatique.

 

« Ça me fait penser à Claude Charron qui, il y a longtemps, est allé voler une veste chez Eaton, il s’est fait prendre et ça avait été la fin de sa carrière publique », a rappelé Motulsky. « La pression sur lui était trop forte et il avait posé un geste qui était un suicide public. Il était revenu une dizaine d’années plus tard et il a été une des personnalités les plus aimées au Québec à la télévision. »

 

Poursuivant son raisonnement, Motulsky a évoqué la possibilité d’une “rédemption” pour Lemay-Thivierge, suggérant qu’il pourrait revenir sous les feux des projecteurs après une période d’absence médiatique.

 

Face à ces affirmations, la question qui se pose est la suivante : la théorie de Motulsky est-elle plausible, ou bien s’agit-il d’une conjecture farfelue?

Voir aussi

 

Cette controverse autour de Guillaume Lemay-Thivierge illustre parfaitement l’importance de l’expertise et de l’analyse critique dans le paysage médiatique contemporain.

 

 

Source: TVA Nouvelles

Défiler vers le haut