Tribune Tendance
En cours de lecture
Hélène Boudreau, la Fille de l’UQAM, dévoile pourquoi les “filles de l’industrie” sont les plus propres
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Hélène Boudreau, la Fille de l’UQAM, dévoile pourquoi les “filles de l’industrie” sont les plus propres

Hanane Kabbab
werhuywer e1714481088560

Hélène Boudreau, mieux connue sous le pseudonyme de la Fille de l’UQAM, a pris la parole sur Instagram pour défendre et expliquer pourquoi, selon elle, les travailleuses du sexe sont parmi les personnes les plus propres de l’industrie du divertissement adulte.

 

Son message, elle vise à démystifier certains préjugés et à apporter un éclairage nouveau sur un sujet souvent tabou.

 

Dans une série de publications détaillées, Hélène Boudreau souligne l’importance extrême que ces femmes accordent à l’hygiène, non seulement pour des raisons de santé personnelle mais aussi pour préserver la sécurité de leurs clients. Elle explique que le respect des normes d’hygiène est une priorité absolue dans l’industrie, bien au-delà des idées reçues que certains pourraient entretenir.

 

« Les filles de l’industrie, contrairement aux idées reçues, suivent des protocoles d’hygiène très stricts. Elles sont régulièrement testées pour les IST (infections sexuellement transmissibles), utilisent systématiquement des protections et des produits désinfectants et sont très attentives à leur santé et celle de leurs clients », explique Hélène dans son post.

 

Elle ajoute que cette rigueur dans le maintien de l’hygiène dépasse souvent celle observée dans bien d’autres milieux professionnels. « C’est un aspect de leur travail qui est souvent sous-estimé ou ignoré par le grand public », poursuit-elle.

 

Le message de Hélène Boudreau vise également à humaniser et à valoriser les travailleuses du sexe, en mettant en lumière leur professionnalisme et leur sérieux. Elle espère ainsi contribuer à changer les perceptions et à favoriser une meilleure compréhension et respect de ces travailleuses.

 

La publication a suscité une vague de réactions positives, nombreux étant les followers qui ont exprimé leur soutien à Hélène pour sa franchise et son courage de parler ouvertement de ces questions.

 

En mettant en avant des faits souvent méconnus sur les travailleuses du sexe, la Fille de l’UQAM continue de jouer un rôle actif dans la lutte contre les stéréotypes et pour la reconnaissance des droits et du professionnalisme de toutes les femmes dans l’industrie.

 

 

Source : connecerieqc

Défiler vers le haut