Tribune Tendance
En cours de lecture
“J’adore ma ville, mais j’ai honte.” : Il exprime sa mauvaise expérience de Montréal et les réactions sont unanimes
Tribune Tendance
Tribune Tendance

“J’adore ma ville, mais j’ai honte.” : Il exprime sa mauvaise expérience de Montréal et les réactions sont unanimes

Sarah Saint-Pierre
Des amis espagnols sont venus nous visiter cette semaine. Nous sommes alles les chercher a laeroport une sacree chance quils naient pas tente de prendre la 747. Des amis leur ont prete une ma "J'adore ma ville, mais j'ai honte." : Il exprime sa mauvaise expérience de Montréal et les réactions sont unanimes

Dans le vaste monde des réseaux sociaux, une publication sur Reddit a récemment capturé l’attention des internautes en partageant une expérience frustrante avec le système de transport en commun de Montréal. L’auteur de la publication exprime une profonde déception, non pas envers le service lui-même ou la présence des sans-abris, mais plutôt face à la complexité et l’inadéquation des méthodes de paiement dans le transport public de la ville. L’indignation est palpable :

J’ai honte de notre transport en commun.
byu/yanni99 inmontreal

“J’adore ma ville, mais j’ai honte.”

Lors d’une visite de leurs amis espagnols, l’auteur et ses amis ont été confrontés à un système embarrassant et déroutant. “Des amis espagnols sont venus nous visiter cette semaine… Je leur ai demandé de prendre la 18 et de venir nous rejoindre au Métro Beaubien, et c’est à partir de là que ça se complique,” raconte l’auteur, détaillant les absurdités auxquelles ses amis ont été confrontés.

Parmi les points de frustration, on note l’impossibilité de payer par carte bancaire dans les bus ou aux tourniquets du métro, l’obligation d’utiliser des pièces de monnaie ou de payer comptant aux endroits désignés, et des règles de cartes hebdomadaires qui ne commencent que le lundi et ne couvrent pas toutes les zones de manière uniforme. En comparaison, l’auteur mentionne le système de Malaga, où “il suffit de taper ta carte de crédit et c’est tout. 33 centimes par passage dans le métro, 52 centimes pour le bus.”

Ce témoignage met en lumière un problème plus vaste de modernité et d’accessibilité dans les infrastructures urbaines. Alors que les villes comme Malaga offrent une facilité d’utilisation impressionnante, Montréal semble rester en marge des avancées technologiques qui pourraient améliorer l’expérience des usagers locaux et internationaux. “On fait dur sans bon sens,” conclut amèrement l’auteur, soulignant l’urgence d’une réforme.

La frustration exprimée dans la publication engendre une vague de soutien et de frustration partagée parmi les autres utilisateurs de Reddit. Voici quelques commentaires qui résonnent largement avec l’expérience initiale :

“J’ai 4 cartes Opus. 😅 C’est que, au moment de valider le début de ton trajet, tu dois ‘engager’ le titre selon ta destination. Il n’y a pas moyen de sélectionner un titre ou un autre autrement qu’avec une carte distincte.”

“Depuis qu’ils ont restructuré leur tarification, j’utilise des passages jetables puisque mon ancienne carte ne peut plus être rechargée avec les passages que j’ai besoin,” partage un autre, poussé à choisir le vélo comme moyen de transport principal.

Cette discussion en ligne met en lumière un sentiment de honte et d’urgence que ressentent de nombreux Montréalais face à leur propre ville, une ville qu’ils aiment mais dont ils critiquent les manquements en matière de gestion et de modernisation des services publics.

Elle révèle aussi la force des plateformes comme Reddit pour mobiliser l’opinion publique et potentiellement influencer les politiques urbaines. Alors que l’ère numérique continue d’évoluer, il est impératif que nos infrastructures publiques suivent le rythme, non seulement pour améliorer l’efficacité, mais aussi pour maintenir la fierté et la satisfaction des citoyens dans leurs interactions quotidiennes avec la ville.

Source: Reddit

Défiler vers le haut