Tribune Tendance
En cours de lecture
Josélito Michaud quitte la télévision, fatigué des humiliations
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Josélito Michaud quitte la télévision, fatigué des humiliations

Sophie Demers
jjoselito e1720529387729 Josélito Michaud quitte la télévision, fatigué des humiliations

Josélito Michaud, qui a été adopté, a longtemps espéré être choisi tout au long de sa vie, un sentiment qui s’est aussi manifesté dans sa carrière d’animateur. Fatigué des refus répétés, cet homme de 59 ans a annoncé sur les réseaux sociaux en mai dernier qu’il se retirait définitivement de l’animation télévisuelle après deux décennies de carrière.

Lors de son passage à l’émission “Sucré Salé” animée par Guylaine Tremblay ce lundi, l’ancien animateur de “On prend toujours un train”, a partagé les raisons de sa décision de quitter le monde de l’animation. Il a expliqué que le métier d’intervieweur peut parfois se révéler « humiliant ».

« On pense souvent que parce qu’on est des personnalités publiques, on n’essuie pas de refus. Puis un jour, à 51 ans, ça a changé. Un diffuseur m’a dit : “C’est extraordinaire, on accepte le projet, c’est super ce que tu as créé, mais tu es trop vieux pour l’animer.” Ça a brisé une partie de moi en tant qu’animateur. Je vais te confier quelque chose, c’est le sujet du livre que je suis en train de finir. Quand j’étais petit, à l’âge de 4 ans, alors qu’on prenait des photos pour l’adoption, j’ai demandé à la dame : “Madame, est-ce que je vais être choisi ?” J’ai toujours tout fait pour être choisi. J’ai choisi un métier où l’on doit être choisi… Est-ce du masochisme ? » a-t-il réfléchi à haute voix.

Josélito, qui continue d’écrire et d’être imprésario – il gère notamment la carrière de l’illusionniste Luc Langevin –, n’a pas l’intention de cesser de communiquer. Ce mois-ci, il doit lancer son balado intitulé Je ne voudrais pas être indiscretsur Facebook et YouTube, une émission qui tire son nom de cette question fondamentale.

« Ce qui me passionne vraiment, c’est l’humain. Mais je veux capturer l’humain dans des lieux qu’on ne voit jamais. Je tiens ma caméra, je vais à la rencontre des autres, et ils me racontent leur histoire. On entend donc seulement ma voix », a expliqué Josélito en décrivant le concept de son projet dont il est le réalisateur.

Interrogé par Guylaine Tremblay sur la question la plus indiscrète qu’il ait jamais reçue, Josélito a répondu : « Combien ont coûté vos enfants ». Il a partagé cette expérience alors que son fils Antoine, qui a été adopté, était à ses côtés. Sa fille Yasmeena, également adoptée, était aussi évoquée. « Cette question a créé une insécurité chez mon fils », a-t-il ajouté, soulignant la crainte d’Antoine d’être « revendu ».

Pour la première fois de sa vie, Josélito a confié ressentir une « paix intérieure ». Il continue de partager son quotidien avec sa compagne Véronique Béliveau.

Source: 7 Jours – Facebook Josélito Michaud

Défiler vers le haut