Tribune Tendance
En cours de lecture
Le comédien Jacques Lussier s’éteint à 64 ans : ses proches en attente de réponses
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Le comédien Jacques Lussier s’éteint à 64 ans : ses proches en attente de réponses

Sarah Saint-Pierre
Capture decran 2024 04 30 182704

Le Québec a perdu l’un de ses acteurs les plus talentueux, Jacques Lussier, décédé à l’âge de 64 ans. L’annonce de sa disparition a ému de nombreux fans et collègues qui se souviennent de lui non seulement comme un comédien de talent, mais aussi comme un créatif passionné et un scénariste hors pair.

Jacques Lussier, dont le visage est familier à des générations de Québécois, s’est fait connaître dans les années 1980 et 1990. Il a marqué les esprits principalement par son rôle de l’inspecteur Henri Douville dans les séries cultes “Les filles de Caleb” et “Blanche”. Outre ces rôles emblématiques, Lussier a également brillé dans d’autres séries bien-aimées comme “Cormoran”, “Les machos”, “Sous le signe du lion” et “Monsieur le ministre”.

En parallèle à sa carrière télévisuelle, Jacques Lussier a également connu des succès au cinéma, notamment dans “Pouvoir intime” réalisé par Yves Simoneau, ainsi que dans “Grey Owl”, dirigé par Sir Richard Attenborough, où il a joué aux côtés de Pierce Brosnan. Polyglotte, il a également doublé des stars internationales telles que Jude Law et Brad Pitt.

Sur les planches, Lussier a été dirigé par des noms prestigieux tels que Robert Lepage et Denise Filiatrault, preuve de sa versatilité et de son dévouement au métier d’acteur. Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 1982, il a continué à explorer diverses formes d’expression artistique tout au long de sa carrière.

Bien qu’il ait été moins présent sur les écrans ces dernières années, Jacques Lussier restait un acteur passionné et un homme profondément engagé dans les enjeux sociaux et culturels. Dans une déclaration poignante sur sa page LinkedIn, il se décrivait comme un “perfectionniste et travailleur acharné”, un trait de caractère qu’il conservait même dans les moments les moins favorables de sa vie.

L’incertitude plane autour des détails de son décès, comme l’exprime un de ses amis auteur sur Facebook : « Je n’arrivais plus à le rejoindre depuis son anniversaire en mars. La vie ne lui faisait pas de cadeaux ces derniers mois. Je ne partagerai pas mes intuitions, mais si quelqu’un pouvait me transmettre des détails, merci de m’écrire sur Messenger. »

Nous adressons nos condoléances les plus sincères à la famille, aux amis et aux nombreux admirateurs de Jacques Lussier. Sa contribution à la culture québécoise restera gravée dans les mémoires, et son absence se fera ressentir profondément dans le monde artistique.

 

Source: Journal de Montréal et Showbizz

Défiler vers le haut