Tribune Tendance
En cours de lecture
“Le matou”: Émily Bégin s’exprime sur son retrait de la comédie musicale
Tribune Tendance
Tribune Tendance

“Le matou”: Émily Bégin s’exprime sur son retrait de la comédie musicale

Sophie Demers
emily

Émily Bégin a finalement pris la parole au sujet de son retrait, ainsi que celui de son fils, de la comédie musicale “Le matou”.

Rappelons qu’il a été annoncé il y a peu de temps que, suite à des incompatibilités d’emploi du temps, Émily et son fils Théodore, qui étaient prévus pour jouer les rôles de Loretta et Monsieur Émile, ne feront finalement pas partie de la distribution. Le magazine 7 Jours rapporte les premiers commentaires d’Émily à ce propos. Voici ses mots : «Je voyais mon horaire se remplir et l’été fou qui se présentait à nous, et je me suis rendu compte que c’était trop, autant pour mon fils que pour moi. On a donc annoncé la nouvelle à la production il y a plusieurs semaines, bien avant que le tumulte frappe notre famille à la suite de la publication de Guillaume (Lemay-Thivierge) sur les réseaux sociaux», tient à préciser Émily.

Marilou Morin, connue pour ses rôles dans “Indéfendable” et “Une autre histoire”, a été choisie pour succéder à Émily Bégin dans la peau de Loretta. Quant au rôle de Monsieur Émile, il sera incarné en alternance par les jeunes acteurs Eliot Dupras, vu dans “5e rang” et “Les moments parfaits”, et Diego Flint Djebari, qui a participé à “Harmonium Symphonique” et “Casse-Noisette”. Ils avaient tous deux auditionné pour le spectacle le 26 février dernier.

mattou

Marilou Morin, connue pour ses rôles dans “Indéfendable” et “Une autre histoire”, prendra la place d’Émily Bégin pour incarner Loretta. Les rôles de Monsieur Émile seront interprétés alternativement par les jeunes acteurs Eliot Dupras, vu dans “5e rang” et “Les moments parfaits”, et Diego Flint Djebari, remarqué dans “Harmonium Symphonique” et “Casse-Noisette”. Ces jeunes talents avaient auditionné pour la pièce le 26 février dernier, pour cette production qui adapte le roman d’Yves Beauchemin à la scène.

Source: L’informateur, 7 jours

Défiler vers le haut