Tribune Tendance
En cours de lecture
Le nouveau Publisac met en colère les facteurs
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Le nouveau Publisac met en colère les facteurs

Alie St-Pierre
pexels photo 9900013 e1712339229358

Les sacs des livreurs de Postes Canada sont maintenant plus remplis que jamais depuis qu’ils ont commencé à distribuer le nouveau Publisac. En plus de ce prospectus appelé « raddar », ils doivent aussi livrer d’autres publicités, ce qui fait vite monter le poids de leur charge jusqu’à 35 livres. Pour aider, l’entreprise a mis en place des boîtes de relais, surtout à Trois-Rivières, pour réduire les allées et venues.

Postes Canada insiste sur l’importance de la santé et la sécurité de ses employés et les encourage à adopter les bonnes pratiques pour intégrer la livraison du raddar sans souci.

Néanmoins, le volume de travail a clairement augmenté. Selon Éric Savari, président du Syndicat des employés de la poste de la Mauricie, les livreurs doivent maintenant se ravitailler plus souvent, parfois toutes les 60 portes au lieu de 100 ou 120 auparavant, ce qui allonge leur journée de travail.

François Taschereau de TC Transcontinental explique que ce changement a été motivé par une volonté d’adopter des pratiques plus écologiques à Montréal, où le modèle des livreurs indépendants n’était plus viable. Le raddar utilise 60 % moins de papier et se passe du sac en plastique.

Cette adaptation pose un nouveau défi pour les conditions de travail à Postes Canada, surtout que le reste du Québec devrait suivre dès mai.

Source: TVA Nouvelles

Défiler vers le haut