Tribune Tendance
En cours de lecture
Ma belle-sœur critiquait mon travail, alors je lui ai donné une bonne leçon.
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Ma belle-sœur critiquait mon travail, alors je lui ai donné une bonne leçon.

Hanane Kabbab
aHR0cHM6Ly9jZG4uYW1vbWFtYS5jb20vZDMzOGQ5MzQ3MWIzMzdlMjY0NGZiZmJlOWY1ZGE0MDFjOTVlMzIzZjc1NDFiNjllNjYwY2E1MjZjZWYzZWM2Ny5qcGc 1024x512 1

Dans un monde où les réseaux sociaux permettent de partager des moments intimes avec une rapidité impressionnante, une simple action peut rapidement se transformer en une histoire virale.

 

Cela a été le cas pour une belle-sœur qui, par ses critiques constantes et dénigrantes envers le travail d’une écrivaine, a non seulement stimulé une inspiration inattendue mais a également reçu une leçon mémorable sur l’importance du respect et de l’encouragement.

 

Ma belle-sœur, Sarah, avait toujours eu une opinion assez tranchée sur mon choix de carrière en tant qu’écrivaine. Elle me disait souvent que l’écriture n’était pas un “vrai travail” et se moquait ouvertement de mes efforts pour publier mon premier roman. Ses commentaires étaient blessants, surtout venant de quelqu’un de la famille.

 

Un jour, lors d’un repas de famille, elle a poussé ses critiques un peu trop loin. Devant tout le monde, elle a raillé le manque de succès de mon dernier livre, insinuant que j’étais une rêveuse naïve. Fatiguée de ces attaques répétées, j’ai décidé qu’il était temps de lui donner une leçon sur le respect et la valeur du travail créatif.

 

Plutôt que de me défendre ou de me justifier davantage, j’ai pris une approche différente. J’ai proposé à Sarah de participer à un petit défi : écrire une courte histoire sur un thème que nous choisirions ensemble. Curieuse et quelque peu sceptique, elle a accepté, pensant probablement prouver que n’importe qui pouvait écrire.

 

Nous avons passé l’après-midi à travailler sur nos histoires. À la fin, nous les avons lues à haute voix devant la famille. À ma surprise, la courte histoire de Sarah, bien qu’imparfaite, démontrait un certain potentiel. Cependant, ce qui s’est passé ensuite a été le véritable tournant.

 

La famille a commencé à critiquer son travail, utilisant les mêmes mots durs qu’elle avait employés envers moi. Sarah était visiblement blessée et frustrée par cette réaction. C’est alors que j’ai intervenu, expliquant que toute forme de création mérite respect et encouragement, surtout de la part de la famille. J’ai souligné combien il était difficile de mettre une partie de soi dans un projet créatif et de le partager avec les autres.

 

Ce moment a été un déclic pour Sarah. Elle s’est excusée pour son comportement passé et a commencé à montrer un réel intérêt pour mon travail d’écriture. Elle a même demandé des conseils pour améliorer sa propre histoire.

 

Cette expérience a transformé notre relation. Non seulement elle a appris à respecter mon métier d’écrivaine, mais elle a aussi découvert en elle-même une passion latente pour l’écriture. Ensemble, nous avons commencé à partager des idées et à nous soutenir mutuellement dans nos projets créatifs.

 

En fin de compte, cette journée nous a enseigné l’importance de la compréhension et du soutien dans toute ambition créative. Elle a appris que critiquer est facile, mais créer est un acte de courage. Et moi, j’ai renforcé ma confiance en mon propre talent, soutenue non seulement par ma famille mais maintenant aussi par une belle-sœur autrefois critique, devenue alliée créative.

 

 

 

Source : Amomama

Défiler vers le haut