Tribune Tendance
En cours de lecture
Un élément déclencheur pourrait accélérer l’achat de Voitures Électriques au Québec
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Un élément déclencheur pourrait accélérer l’achat de Voitures Électriques au Québec

Sophie Demers
eleccccc Un élément déclencheur pourrait accélérer l'achat de Voitures Électriques au Québec

Suite à l’annonce du gouvernement Legault il y a deux semaines concernant la fin prochaine des subventions provinciales pour l’achat de voitures électriques, les concessionnaires anticipent une augmentation de l’affluence dans les semaines et mois à venir. Le ministre des Finances, Éric Girard, avait déclaré : « J’annonce la diminution graduelle des rabais offerts dans le cadre du programme Roulez vert à compter du 1er janvier 2025. Les sommes seront réinvesties, en totalité, pour lutter plus efficacement contre les changements climatiques. »

Rappelons que le programme Roulez vert permet aux Québécois de bénéficier d’une aide financière pouvant atteindre 7000 $ du gouvernement du Québec lors de l’achat d’un véhicule électrique neuf. Cependant, cette aide sera bientôt supprimée. Selon le plan budgétaire du gouvernement Legault, « les rabais à l’achat de véhicules électriques seront réduits graduellement et cesseront d’être offerts pour les véhicules immatriculés à partir du 1er janvier 2027

“Il est important de noter que pour bénéficier du rabais maximal de 7000 $, le client devra recevoir son véhicule – et donc l’immatriculer auprès de la SAAQ avant le 31 décembre de cette année”, souligne Ian P. Sam Yue Chi, président-directeur général de la CCAQ – Corporation des concessionnaires automobiles du Québec.

«C’est sûr que le changement au niveau de la subvention va sûrement amener un impact important sur l’achalandage plus l’année va avancer»», a déclaré le vice-président et directeur financier du Groupe Park Avenue, Jean-François Lacroix. En prévision de cette éventuelle ruée vers les véhicules électriques, les concessionnaires se préparent activement.

« On a fait des demandes auprès du manufacturier, puis ils nous ont donné les supplémentaires qu’on voulait. Ces véhicules-là vont rentrer en juin-juillet » a déclaré Marc Durocher, directeur des ventes de véhicules neufs chez Fortier Ford.

Il est à rappeler que le gouvernement vise à atteindre deux millions de véhicules électriques sur nos routes d’ici 2030. De plus, une loi a été adoptée pour interdire la vente de voitures à essence en 2035. Depuis plusieurs mois, le gouvernement Legault mise sur sa norme Véhicule zéro émission (VZE) pour promouvoir l’électrification des transports auprès des citoyens. Progressivement, par le biais de réglementations, Québec contraint les constructeurs à fournir et vendre un pourcentage de véhicules électriques de plus en plus élevé chaque année, afin d’atteindre 100% dans les 10 prochaines années. En cas de non-atteinte de cet objectif, les constructeurs doivent acheter des crédits carbone compensatoires.

Source: Mon Fric

Défiler vers le haut