Tribune Tendance
En cours de lecture
Nathalie Petrowski ne mâche pas ses mots sur le livre de Sophie Grégoire Trudeau
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Nathalie Petrowski ne mâche pas ses mots sur le livre de Sophie Grégoire Trudeau

Sarah Saint-Pierre
Design sans titre 16

Dans une vidéo récemment partagée sur les réseaux sociaux, la critique culturelle bien connue Nathalie Petrowski a partagé ses impressions tranchées sur le dernier ouvrage de Sophie Grégoire Trudeau, intitulé “Entre nous, mieux se connaître, mieux s’aimer”.

Avec son franc-parler habituel, Petrowski ne mâche pas ses mots pour décrire ce livre de 284 pages, qui semble l’avoir laissée aussi intriguée que déconcertée.

 

La vidéo de Nathalie Petrowski qui critique le livre de Sophie Grégoire Trudeau a vraiment fait réagir les gens en ligne. Certains sont contents de voir que quelqu’un n’a pas peur de dire ce qu’il pense vraiment alors que d’autres sont un peu déçues par la façon dont Nathalie parle.

Capture decran 2024 04 27 114843ds

 

 

 

Maintenant, entrons dans le vif du sujet et voyons ce que Nathalie a vraiment dit.

“J’ai ce livre sur mon bureau, depuis plusieurs semaines, et j’ai peur de l’ouvrir,” confesse Petrowski en début de vidéo. Ce commentaire initial souligne une certaine appréhension face à l’épaisseur du livre, qu’elle attribue non seulement à la qualité du papier mais aussi à la densité du contenu.

Un contenu dense et jargonnant

Petrowski critique vigoureusement la manière dont Grégoire Trudeau aborde des sujets complexes comme la neuroscience, qu’elle semble, selon la critique, vulgariser de manière trop simplifiée et parfois confuse. “Sophie n’est pas Charles Tisseyre,” lance-t-elle, faisant référence au célèbre vulgarisateur scientifique québécois. Elle accuse l’auteure de répandre une “ratatouille de concepts” sans ordre apparent, citant des termes comme “nourriture émotionnelle, régulation du système nerveux, anneau de feu, homéostasie” comme exemples de cette approche désordonnée.

Réactions et rires

L’aspect comique n’est pas absent de la critique de Petrowski, qui éclate de rire en mentionnant la “branche vagale du système nerveux parasympathique,” un terme qu’elle trouve ridiculement complexe pour le grand public. Elle exprime une franche perplexité quant à l’utilisation excessive de jargon, ce qui rend le livre peu accessible: “On comprend rien de rien!”

Des médias trop complaisants?

Un des points forts de la critique est l’accusation selon laquelle les médias ne défient pas suffisamment Grégoire Trudeau, permettant à des “énormités” de passer sans être remises en question. Petrowski exhorte l’auteure à “redescendre sur Terre” et à laisser de côté ce qu’elle qualifie de “neuroenchantement,” un enthousiasme non critique pour la neuroscience.

La vidéo se conclut sur des conseils cinglants de Petrowski, qui semble implorer Sophie Grégoire Trudeau de revenir à une approche plus terre-à-terre et moins embrouillée. “Lâche les anneaux de feu! Et tchèque ton trauma post-politique, je pense sincèrement qu’il a besoin d’être régulé,” conclut-elle avec une pointe d’ironie, laissant entendre que l’auteure pourrait bénéficier de prendre du recul par rapport à son propre contenu.

Qu’en pensez-vous ? Partagez vos impressions sur le livre de Sophie Grégoire Trudeau ou sur la critique de Nathalie Petrowski dans les commentaires !

Défiler vers le haut