Tribune Tendance
En cours de lecture
On apprend finalement que La Poune était lesbienne
Tribune Tendance
Tribune Tendance

On apprend finalement que La Poune était lesbienne

La révélation sur l’orientation sexuelle de Rose Ouellette, également connue sous le nom de La Poune, en tant que lesbienne, a été largement diffusée mercredi, le jour de la Saint-Valentin. Cette information a été communiquée à travers un communiqué lié au spectacle “La géante”, dédié à rendre hommage à son parcours.

Dans cette production théâtrale musicale en cours, l’histoire d’amour secrète de Rose Ouellette avec Gertrude Bellerive, qui a perduré pendant 40 ans, sera finalement dévoilée au grand jour.

Première observation : quelle belle surprise ! Depuis plusieurs mois, le spectacle qui sera présenté en juillet prochain à Joliette, avant de partir en tournée, suscite l’attention. Une vidéo révèle maintenant que cette création originale mettra en lumière une histoire d’amour secrète comme l’une de ses dimensions.

Deuxième constatation : Comment les concepteurs ont-ils obtenu l’autorisation d’inclure cet aspect de la vie privée de Rose Ouellette ? On mentionne simplement que Kathleen Verdon, la petite-fille de Rose Ouellette, a “partagé” une photo de sa collection personnelle, montrant les deux amoureuses au Théâtre National, le sanctuaire de La Poune.

Le milieu artistique était depuis longtemps au courant de cette information. Plus récemment, quelques journalistes et historiens ont évoqué brièvement cette réalité. En 2019, mon collègue Hugo Dumas, en évoquant l’émission “Dans les pas de…”, a rapporté que Kathleen Verdon avait confié à Yves P. Pelletier, animateur de l’épisode consacré à La Poune, que sa célèbre grand-mère avait partagé sa vie en couple avec Gertrude Bellerive.

Lors d’une entrevue diffusée sur ICI Première en 2021 dans l’émission “Aujourd’hui l’histoire”, Pierre Lavoie a évoqué cette relation amoureuse. Parallèlement, Robert Aird, historien et spécialiste de l’humour au Québec, invité par la Fondation Lionel-Groulx, a confirmé que Gertrude Bellerive était la compagne de Rose Ouellette. Cette information est même mentionnée au bas de la page Wikipédia de la fantaisiste.

Troisième réflexion : Se demanderait-on si Rose Ouellette serait heureuse de voir que ce “secret” est maintenant dévoilé ? Jusqu’à sa mort en 1996, la reine du vaudeville québécois a habilement évité les questions sur la nature de sa relation avec cette femme, bien qu’elles aient été inséparables. Ainsi, Gertrude est devenue la “secrétaire” de Rose.

Voir aussi

Gertrude Bellerive s’est éteinte en 1971, et ses funérailles ont été célébrées à l’église Saint-Télesphore de LaSalle. Dans le numéro du 2 octobre de Télé-radiomonde, à la page 7, un court article rapporte l’événement. On y mentionne que “La Poune n’a pu résister très longtemps à l’épreuve du service funèbre”.

Après quelques minutes, elle a quitté l’église “précipitamment” pour se réfugier dans une limousine en compagnie de deux amies, dévoilant ainsi la profondeur de sa douleur. L’article qualifie Gertrude comme étant la “grande amie et secrétaire” de Rose.

Cet épisode soulève la question : combien de personnes ont vécu leur amour en secret, dissimulés derrière des titres tels que “secrétaire”, “cousin”, “amie”, “partenaire d’affaires” ou “ménagère” ?

Défiler vers le haut