Tribune Tendance
En cours de lecture
Pascale Wilhelmy n’a pas apprécié que le chef d’antenne de LCN Michel Jean critique sévèrement son roman.
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Pascale Wilhelmy n’a pas apprécié que le chef d’antenne de LCN Michel Jean critique sévèrement son roman.

Hanane Kabbab
jeanpascal 1

Pascale Wilhelmy, l’auteure reconnue et journaliste chevronnée, s’est récemment trouvée au cœur d’une controverse suite à la critique mitigée de son roman “Post-it” par Michel Jean, le chef d’antenne de LCN. Michel Jean a exprimé son opinion sur le site Goodreads, en attribuant au livre une note modeste de deux étoiles sur cinq.

 

Sa critique pointait du doigt un récit peu crédible et une écriture qu’il jugeait fade, des commentaires qui n’ont pas laissé Pascale Wilhelmy indifférente.

 

La réponse de Wilhelmy ne s’est pas faite attendre. Elle a exprimé sa déception face à la critique de Jean sur les réseaux sociaux, soulignant le timing de cette dernière qui coïncidait avec la parution d’un article sur des projets professionnels impliquant son compagnon.

 

Pascale a fait valoir son indépendance et la valeur de son travail, rappelant qu’il était injuste de cibler les proches de personnalités publiques pour des décisions qui leur appartiennent.

 

En tant que femme de lettres et professionnellement autonome, Pascale Wilhelmy a souligné la petitesse d’esprit derrière la démarche de critiquer non seulement son roman mais aussi sa vie personnelle, qualifiant l’acte de “petit”. Elle a tenu à rappeler que son ouvrage a été apprécié par de nombreux lecteurs et par la critique en général, faisant écho à la passion et à l’affection que lui portent ses fidèles lecteurs.

 

La tension entre ces deux figures médiatiques québécoises soulève des questions importantes sur les limites entre critique professionnelle et attaques personnelles, mettant en lumière la nécessité de distinguer l’œuvre de son créateur dans le monde de la critique littéraire.

 

Source : petitpetitgamin

Défiler vers le haut