Tribune Tendance
En cours de lecture
Pierre Fitzgibbon annonce une augmentation des tarifs chez Hydro-Québec
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Pierre Fitzgibbon annonce une augmentation des tarifs chez Hydro-Québec

Le ministre de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, a fait savoir que les tarifs d’Hydro-Québec devront être ajustés à la hausse, selon des informations relayées par TVA Nouvelles. Cette déclaration a immédiatement suscité une réaction forte parmi les citoyens québécois sur les réseaux sociaux, notamment en raison de l’engagement antérieur du premier ministre François Legault de limiter l’augmentation des tarifs résidentiels à 3 %.

 

Fitzgibbon souligne la nécessité d’adapter les coûts des services fournis par Hydro-Québec en raison des pressions importantes auxquelles l’entreprise est confrontée. Il estime que la restriction à 3 % n’est qu’une solution temporaire et non viable à long terme.

 

 

 

De plus, le ministre critique la consommation énergétique des Québécois, les qualifiant de peu performants en matière de responsabilité énergétique. Il appelle à une amélioration de l’efficacité et de la sobriété énergétique dans la province.

 

Les réactions en ligne sont variées, allant de l’attente impatiente des prochaines élections pour un changement de direction politique à des recommandations pratiques telles que l’utilisation du chauffage au bois ou le passage à l’énergie solaire.

 

Voir aussi

Une autre préoccupation soulevée concerne la fourniture d’électricité à tarif réduit aux entreprises, souvent étrangères. Ces commentaires illustrent les inquiétudes et les suggestions diverses des citoyens face à l’annonce de l’augmentation des tarifs électriques.

 

Il est clair que cette annonce soulève des questions importantes et suscite des débats animés parmi les Québécois, alors que l’on attend davantage de détails sur la manière dont cette augmentation des tarifs pourrait affecter les ménages et les entreprises de la province.

 

Source: MonFric – Une augmentation des prix d’Hydro-Québec est inévitable, estime Pierre Fitzgibbon

Défiler vers le haut