Tribune Tendance
En cours de lecture
Préparez-vous, Montréal : les coûts de circulation pourraient exploser !
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Préparez-vous, Montréal : les coûts de circulation pourraient exploser !

Sophie Demers
pplanteeee

Selon La Presse, les maires de la région du Grand Montréal envisagent une hausse significative de la taxe d’immatriculation. Cette mesure vise à soutenir le financement des transports en commun.

Dans une lettre adressée à la ministre des Transports, Geneviève Guilbault, signée notamment par Valérie Plante, mairesse de Montréal, Stéphane Boyer, maire de Laval, et Catherine Fournier, mairesse de Longueuil, les élus ont évoqué la possibilité d’une augmentation significative de la taxe d’immatriculation, qui est actuellement à l’étude.

Capture decran le 2024 04 23 a 16.55.26

La lettre présente trois scénarios envisagés :

Une augmentation de 168 $ de la contribution aux transports en commun sur la facture annuelle de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) pour les résidents du Grand Montréal. Avec les 59 $ déjà en place, le total s’élèverait à 228 $, permettant de générer 361 millions de dollars en 2025.

Une hausse tarifaire de 6 % pour les usagers du transport collectif, accompagnée d’une réduction de service de 65 millions de dollars et une augmentation de la taxe d’immatriculation de 120 $.

Une augmentation des tarifs du transport collectif de 3 %, avec une réduction de service de 65 millions de dollars. Dans ce scénario, la taxe sur l’immatriculation serait augmentée à 180 $. « Je veux être sûr qu’on ait fait tout ce qu’on pouvait faire pour réduire la facture des transports en commun avant de parler d’augmenter de nouvelles taxes », a toutefois précisé le maire de Laval dans une entrevue.

« Le bateau est en train de couler ». Dans une lettre percutante publiée ce lundi par La Presse, le maire de Laval tire la sonnette d’alarme concernant la situation critique du transport collectif, qu’il décrit comme étant « au bord de l’effondrement ».

Source: Mon fric, La Presse

Défiler vers le haut