Tribune Tendance
En cours de lecture
Un geste «épouvantable» en salle d’audience
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Un geste «épouvantable» en salle d’audience

Avatar
326e69de 6551 48d6 9117 99745009e0f5 ORIGINAL Un geste «épouvantable» en salle d'audience

Un individu condamné pour meurtre au deuxième degré a attiré l’attention pour son comportement choquant lors du verdict. Simon Décarie, 29 ans, a été reconnu coupable du meurtre de son meilleur ami, Maxime Villeneuve, dans le cadre d’un triangle amoureux.

Lorsque le verdict a été prononcé, Décarie a affiché un comportement inapproprié en faisant le signe menaçant de trancher une gorge et en montrant un doigt d’honneur aux proches de la victime. Cette attitude a été fortement condamnée par la juge à la retraite Nicole Gibeault, soulignant que cela pourrait jouer en sa défaveur lors de la détermination de sa peine.

La peine minimale pour un meurtre au deuxième degré est de dix ans, mais le comportement de Décarie pourrait justifier une sentence plus sévère. Selon la juge Gibeault, son attitude en salle d’audience et son comportement en détention ne vont pas dans le sens d’une réhabilitation réussie.

La peine requise par la Couronne est de 17 ans d’incarcération, tandis que la défense plaide pour une peine de 12 ans. La juge Gibeault a souligné que le tribunal dispose d’une variété de facteurs à considérer dans cette affaire, mais que le comportement de l’accusé pourrait peser lourdement dans la balance.

L’affaire a profondément affecté la famille de la victime, qui a exprimé sa douleur et son incompréhension face à un acte aussi violent. La mère de Maxime Villeneuve a déclaré qu’elle ne pouvait pas imaginer que son fils avait été assassiné de cette manière brutale.

Défiler vers le haut