Tribune Tendance
En cours de lecture
Voici les plaques d’immatriculation les plus insolites refusées par la SAAQ.
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Voici les plaques d’immatriculation les plus insolites refusées par la SAAQ.

Hanane Kabbab
416892

La SAAQ a récemment publié une liste de combinaisons de plaques d’immatriculation jugées inappropriées ou offensantes, ce qui a suscité beaucoup de discussions et d’intérêt. En effet, au Québec, les propriétaires de véhicules peuvent personnaliser leur plaque d’immatriculation, mais doivent se plier à des critères stricts pour éviter les messages inappropriés ou controversés.

 

 

Selon les règles établies par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), certaines combinaisons de lettres et de chiffres sont interdites pour des raisons de bienséance, de confusion possible avec des termes officiels ou de risque d’offense.

 

Par exemple, des plaques comportant des allusions sexuelles, des injures ou des références inappropriées à des conduites illégales ou discriminatoires sont systématiquement refusées.

 

TASST0I
VITESSE
SPEEDER
FAST
AGRESIF
VR00MMM
S0FAST
SL0WASF
S00SL0W

WTFBR0
Y0USUCK
URWEAK
DUDEWTF
2FASSST
0KKAREN
0MGM0VE
0MGSTFU
2FKNBAD
GETBENT
KILLME
KSSMYAS
L0LWTF
SHUTUP
TAYEULE
TEXTME
CHASEME

 

The Gazette rapporte que sur les milliers de demandes reçues chaque année, certaines combinaisons ont particulièrement retenu l’attention pour leur caractère insolite ou leur audace. Voici quelques-unes des combinaisons refusées qui ont été divulguées :

 

 

  • “N0VIRUS” : Refusée probablement pour éviter la propagation de fausses informations en lien avec des sujets de santé publique.
  • “G0T2P33” : Refusée pour son langage familier évoquant le besoin d’uriner, considéré comme inapproprié pour un affichage public.
  • “BADDUDE” : Rejetée pour la connotation négative du terme “bad” qui pourrait être perçue comme antisociale.

 

Cette transparence sur les critères de refus vise à prévenir les demandes futiles et à sensibiliser les Québécois sur les limites de la personnalisation des plaques d’immatriculation. La SAAQ espère ainsi éviter les complications administratives et maintenir un certain niveau de civilité sur les routes.

 

 

Pour ceux qui envisagent d’obtenir une plaque personnalisée, il est recommandé de consulter les directives de la SAAQ pour s’assurer que leur choix respecte les normes établies, évitant ainsi les rejets qui peuvent être à la fois frustrants et coûteux.

 

 

Source MonFric:

Défiler vers le haut