Tribune Tendance
En cours de lecture
Xavier Dupont de Ligonnès aperçu dans le Doubs ? Analyse ADN en cours suite à un signalement !
Tribune Tendance
Tribune Tendance

Xavier Dupont de Ligonnès aperçu dans le Doubs ? Analyse ADN en cours suite à un signalement !

Hanane Kabbab
140090351660fc90a3263a Xavier Dupont de Ligonnes retrouve et arrete en Ecosse 1024x576 1

Le jeudi 4 avril, le mystère entourant Xavier Dupont de Ligonnès, en cavale depuis treize ans après avoir été accusé du meurtre de sa famille, a connu un nouveau rebondissement. Le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux, a révélé à L’Est Républicain qu’une femme pensait avoir reconnu le fugitif à Montferrand-le-Château, dans le Doubs, lors d’un rassemblement religieux au sein de la communauté des sœurs de Béthanie.

 

Bien que la femme ne soit pas formelle dans son identification, les autorités prennent ce signalement très au sérieux, au point d’engager une enquête et d’effectuer des tests ADN.

 

L’homme le plus recherché de France a fait l’objet de nombreuses fausses alertes par le passé, dont une très médiatisée en 2019 lorsqu’une erreur d’identification avait été commise à Glasgow. Les enquêteurs sont donc particulièrement prudents avec les nouveaux signalements, mais le contexte religieux de cette observation récente et la profonde religiosité de Ligonnès rendent ce témoignage digne d’intérêt.

 

Les enquêtes menées par les gendarmes de Besançon n’ont pas encore permis de corroborer le témoignage de la femme. Toutefois, la découverte d’un gobelet à analyser pour des tests ADN et le fait que les ancêtres de la famille Dupont de Ligonnès soient originaires du Doubs ajoutent une couche de mystère à l’affaire.

 

Le procureur Manteaux a mentionné que, bien que rien ne soit encore confirmé, l’hypothèse selon laquelle il s’agirait de Dupont de Ligonnès n’est pas exclue.

 

Ce signalement relance également la piste religieuse, déjà explorée par les enquêteurs, notamment en 2018 lors d’une opération dans un monastère du Var. L’implication de l’ordre des sœurs de Béthanie, connu pour aider à la réinsertion des femmes sortant de prison, fournit un contexte intrigant pour cette observation.

 

Alors que l’enquête continue, la déclaration du procureur de Besançon met en lumière la complexité de cette affaire et le désir constant des autorités de résoudre le mystère de la disparition de Xavier Dupont de Ligonnès.

 

La communauté attend avec impatience les résultats des tests ADN et des investigations supplémentaires qui pourraient enfin fournir des réponses à ce cas qui fascine et horrifie la France depuis plus d’une décennie.

Défiler vers le haut